Lombalgie & Torsion de cheville

Prises en charge des Lombalgies et des Torsions de cheville

Actualité

De quoi parle-t-on exactement ?

Annoncé en septembre 2019 dans le cadre du pacte de refondation des urgences, l’accès direct au kinésithérapeute pour les entorses de la cheville et les lombalgies aiguës a été concrétisé par deux arrêtés relatifs au protocole de coopération parus au Journal Officiel le 8 mars 2020.

Les kinésithérapeutes qui exercent dans des structures pluriprofessionnelles pourront accueillir directement les patients qui souffrent d’une entorse de la cheville ou d’une lombalgie aigüe, sans passer par leur médecin traitant.


Il s’agit là d’une grande avancée pour la profession, qui va permettre aux kinésithérapeutes de participer au désengorgement des cabinets des médecins généralistes et des urgences. Elle valorise également la profession de kinésithérapeute en rappelant que ces professionnels ne sont pas de simples techniciens et disposent d’une expertise propre.

Les protocoles de coopération sont réalisés entre un médecin généraliste et un kinésithérapeute.

Ainsi sont-ils applicables uniquement dans les structures pluriprofessionnelles (MSP ou centres de santé) avec un logiciel commun et si le patient accepte le partage de son DMP avec le kinésithérapeute.

Le kinésithérapeute a obligation d’une formation de 10 heures, répartie en 3 jours, avec un programme déjà écrit, par les médecins engagés dans des protocoles ainsi que d’une évaluation régulière des connaissances en analyse de pratiques.

Les kinésithérapeutes auront, dans ces deux protocoles, le droit de prescrire un arrêt de travail de moins de 5 jours selon le référentiel Ameli, ainsi qu’une rééducation en kinésithérapie.

Pour la torsion de la cheville, il pourra prescrire :

  • Du paracétamol,
  • Une contention,
  • Une attelle amovible
  • Des cannes anglaises

En présence d’un ou plusieurs critères d’Ottawa, une radio (en cas de fracture, il réorientera le patient vers le médecin).

Concernant la lombalgie aiguë, le kinésithérapeute pourra prescrire :

  • Du paracétamol
  • Un AINS en l’absence de toute contre-indication

 Au besoin un inhibiteur de la pompe à protons en cas de douleurs d’estomac

Téléchargements utiles :

1/ DECRET : Prise en charge du traumatisme en torsion de la cheville par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre d’une structure pluri-professionnelle

2/ RECOMMANDATIONS DE LA HAS (Torsion de la cheville)

3/ DECRET : Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre​ d’une structure pluri-professionnelle​

4/ RECOMMANDATIONS DE LA HAS (Lombalgie)

5/ Mode d’emploi des protocoles de coopération